Le WiFi, c'est tellement facile.

 

Traduction de la dernière case: "C'est sans-fil. Ça ne peut pas être difficile de ne pas installer de fils?"

 

La quantité d'appareils mobiles est sans cesse grandissante. Se raccorder à un réseau filaire semble presque anachronique. Dans le domaine radio, smartphones, tablettes et laptops cherchent en permanence le meilleur réseau, le meilleur signal, pour maintenir une connexion rapide et stable, en 4G, en WiFi, en Bluetooth. À chaque fois que nous bougeons, nos appareils calculent le meilleur moment pour basculer d'un émetteur à l'autre avec élégance (roaming ou itinérance).

 

Les opérateurs télécom ayant construit des réseaux 4G très denses, il est devenu rare de tomber dans un trou complet de couverture GSM. En revanche, le WiFi cause encore trop souvent quelques tracas dans les bâtiments où nous travaillons.

 

Plusieurs raisons à cela.

 

Les deux bandes du spectre electro-magnétique réservées au WiFi — 2.4GHz et 5GHz — étant libre de toute licence, elle sont souvent bruitées; on ne peut dès lors que s'adapter aux conditions radio difficiles et changeantes de la manière la plus adroite et élégante possible, avec le matériel adapté.

 

Le WiFi opère à faible puissance (100 milliwatt ou 20dBm, à l'émission, soit un dixième de Watt, ou 10'000 fois moins qu'un four micro-ondes, mais guère plus d'un picowatt, -90dBm, à la réception). Comme le micro-ondes, il exploite des bandes de fréquence peu pénétrantes, efficaces à courte distance — de l'ordre de la dizaine de mètres, voire une centaine en environnement dégagé, mais influencée par tout obstacle se trouvant dans la zone.

 

Le signal doit être acheminé dans des espaces — bâtiments, rues, entrepôts — qui sont autant d'obstacles qu'il s'agit de franchir ou d'éviter. Le relevé WiFi ("WiFi Survey") est un point de départ permettant de mesure, de visualiser la propagation WiFi, et ainsi de définir le "profil radio" de la zone concernée.

 

Enfin, la densité d'utilisateurs, le type d'objets qui utiliseront le WiFi, l'authentification des groupes d'utilisateurs — avec le cas échéant des limitations en bande passante — sont également des paramètres importants lors de la phase de conception de l'infrastructure WiFi.

 

En résumé, tout l'art du designer WiFi revient à déterminer l'emplacement d'un nombre minimal d'antennes dans une zone donnée, avec pour objectif de maximiser les débits, tout en contenant les interférences.

 

Nous sommes à votre service, avec notre expérience forte de plusieurs centaines de réalisations dans des bâtiments, des sites et des événements de toutes tailles !

 

Nous avons écrit un article faisant un tour complet du WiFi en février 2017, sur le site suisse cuk.ch.